Les trois foyers :

 

Dans cette première partie de séance nous allons rappeler quelques principes théoriques des exercices respiratoires visant à travailler le souffle et à favoriser une méditation reposée

 

On peut situer notre respiration sur 3 parties de notre corps

 

Notre respiration a une demeure, c’est ce que l’on appelle les 3 foyers.

 

·        Le premier foyer concerne la région qui va du périnée jusqu’au nombril, c’est ce qu’on appelle la respiration abdominale

 

·        Le deuxième foyer se situe entre le nombril et le plexus solaire, c’est la respiration diaphragmatique

 

·        Le troisième foyer s’étend sur l’ensemble du haut thorax, là où les côtes se rattachent au sternum, c’est la respiration thoracique haute

 

 

 

-         Dans le premier foyer on y travaille la profondeur du souffle, cela correspond à la longue traversée du tronc

 

-         Le foyer moyen nous révèle une autre qualité du souffle, c’est ce qui nous permet d’aller jusqu’à l’extrême limite de l’inspiration et par conséquent nous apporte le sentiment

 

de l’amplitude

 

-         Enfin, c’est au foyer supérieur que la lenteur et le calme vont s’exprimer

 

En nous imprégnant de ces éléments fondamentaux, cela va nous permettre de laisser passer le souffle et de mettre de la vie dans nos cellules

 

 

 

Nous allons mettre en pratique et expérimenter…….

 

Nous allons installer notre posture, en privilégiant le haut de notre corps…le dos est droit… Le dos est droit…La main gauche, dans la main droite….La tête légèrement penchée……Le regard devant vous……Relaxer votre front…Votre cuir chevelu…Relâcher vos joues, les ailes du nez, le menton….Sentez la détente qui se diffuse le long de votre cou, de la nuque…Laissez tomber vos épaules …(douleurs, gênes….)

 

1.     Consacrons quelques instants pour nous sentir disponible et concentrons-nous progressivement sur la respiration qui nous vient du ciel

 

Essayer de bien sentir le trajet de la colonne de souffle : l’entée de l’air dans les narines, lza traversée de l’arrière bouche et de la gorge, la descente vers les poumons puis prolonger le souffle jusqu’à l’abdomen

 

Laisser votre abdomen se gonfler afin que le souffle atteigne le petit muscle sur lequel vous êtes assis

 

Maintenez votre colonne bien droite

 

Soyez en harmonie avec votre respiration restez concentré sur votre respiration et laissez votre esprit comme suspendu dans le souffle

 

2.   Recentrer vous maintenant sur l’inspiration qui va occuper la région des côtes

 

Demeurez tranquillement conscient de cette respiration amplifiée. Cette ouverture nous fait prendre

 

3.    Nous allons conduire maintenant notre respiration sous le sternum lentement nous nous allons accompagner notre respiration dans la partie supérieure de notre corps

 

Laissez quelques instants votre respiration bloquée et vous allez ressentir une sensation de solidité

 

Reprenez encore une fois la série de ces trois séquences en vous attachant à laisser flotter votre esprit

 

 

Méditation de pleine conscience

 

...Je prends conscience de mon corps ici et ….tel qu’il est...

 

Je laisse mon corps respirer, ressentir, écouter encore et encore…..

 

Et puis tout doucement je vais accueillir ma conscience...

 

La conscience de ma respiration…

 

Je laisse aller mon souffle aller et venir….

 

Je suis content de l’observer et de l’accompagner ...

 

De lui laisser toute la place, tout l’espace...

 

Observons comment ma poitrine et mon ventre vont et viennent sous l’effet de ma respiration...

 

Observons le mouvement de l’air qui rentre dans mon corps ...

 

Et qui sort de mon corps, de mon nez...

 

J’observe la différence de température entre l’air que j’inspire et l’air que j’expire...

 

Je laisse faire mon souffle comme il l’entend...

 

A un moment inéluctablement nous partirons dans nos pensées...

 

Mon esprit n’est pas un problème...

 

Le bavardage de l’esprit c’est un phénomène normal et habituel ...

 

Tellement habituel que nous l’oublions

 

Et du coup nous fusionnons avec nos pensées

 

Nous les confondons avec la réalité...

 

Alors dès que nous réalisons que nous sommes partis dans le mental...

 

Dès que nous prenons conscience de tout cela...

 

Alors revenons à nous…….Arrêtons-nous...

 

Le vagabondage dans mon esprit n’est pas un problème...

 

Il est l’occasion de travailler et de comprendre...

 

Quand je vois que j’ai quitté l’exercice pour suivre une pensée...

 

Je suis déjà revenu dans l’exercice...

 

J’ai pris conscience que j’étais parti...

 

Plus je médite plus je sais que cette dispersion n’est pas un obstacle mais un cadeau……..

 

Certaines de mes pensées sont si convaincantes et puissantes...

 

Qu’elles se présentent comme la réalité même...

 

Si une pensée me dit « je n’y arriverai pas »...

 

Alors mon cœur et mon corps réagissent comme si c’était vrai...

 

Et cela me fait souffrir...

 

Très souvent nos pensées nous trompent...

 

La méditation nous permet de considérer nos pensées comme notre souffle...

 

A travers ces allers retours je suis au cœur de la pratique de la pleine conscience...

 

Je continue d’amener ma conscience sur chaque respiration...

L’une après l’autre...

 

La plus importante c’est celle qui a lieu maintenant...

 

Lâchez le futur et la respiration d’après...

 

Je suis juste dans le présent...

 

Celle-ci…et celle-ci….respiration après respiration...

 

  

Je quitte doucement l’exercice mais je ne quitte pas mon souffle...

 

                                                                                                                                                                        Christophe André